Communiqué du Service Financier du CNDJ (27.06.2020)

La procédure de vérification des comptes des élèves en général, et de ceux de la Terminale en particulier n’est pas nouvelle au Collège. Chaque année, depuis des décennies, le service financier fait un suivi des comptes et des impayés. Les parents concernés sont invités à rencontrer le Père Recteur pour déterminer les modalités de paiement ou pour obtenir une bourse exceptionnelle et ce, avant la remise des notes et/ou des bulletins. Cette année, le Collège a eu du mal à gérer cette procédure, compte tenu du grand nombre de familles en Terminale qui n’ont pas réglé leur dû (138 sur 263 familles) et dont le montant s’élève à plus de 879 millions de livres libanaises.

En fait, le Collège se trouve, à ce jour, avec plus de 7 milliards de livres libanaises de factures impayées. Devant la gravité de cette situation, il a été demandé aux élèves de Terminale de passer, le vendredi 26 juin, au service financier avant le retrait des attestations du baccalauréat français. Le but n’était que de vérifier, en cas de cumul d’impayés, si les parents avaient contacté le Collège. Il a été demandé à certaines familles de revenir le lundi 29 juin, pour étudier leur dossier et déterminer les modalités d’aides dont elles auraient besoin.

Il est utile de rappeler ce que le Père Recteur précisait dans sa lettre du 18 mai 2020 :

Campagne internationale de collecte de fonds pour le Collège Notre-Dame de Jamhour : # HELP JAMHOUR 2020

# HELP JAMHOUR 2020

 

Comment participer à la CAMPAGNE INTERNATIONALE DE COLLECTE DE FONDS POUR LE COLLÈGE NOTRE-DAME DE JAMHOUR :

  • Pour les amis et anciens au Liban et dans le monde arabe, vous pouvez adresser vos dons par :
    • Chèque libellé au nom du Collège Notre-Dame de Jamhour ou en espèces, à la caisse du Collège
    • Paiement en ligne sur le site et l'application de l'Amicale des Anciens Élèves de Jamhour, en cliquant sur le lien suivant :
      http://amicalejamhour.com/donation.php
    • Virement bancaire au bénéfice des comptes suivants (en signalant la référence suivante : HELP JAMHOUR 2020),

Campagne internationale de collecte de fonds pour le Collège Notre-Dame de Jamhour

Le Père Recteur
JR/3995/19

Aux Anciens Élèves et aux Amis du Collège Notre-Dame de Jamhour :
Objet : Campagne Internationale de Collecte de Fonds.

(version pdf)

Jamhour, le 19 décembre 2019

Chers Anciens et Anciennes,
Chers Amis du Collège,

 

Je vous lance cet appel à un moment délicat de notre histoire en tant qu’institution et en tant que nation. Comme vous le savez tous, notre pays traverse une crise économique sans précédent depuis la Première Guerre mondiale. Ici n’est pas le lieu de vous en exposer les raisons ; vous les connaissez tous. Je pars surtout d’un constat actuel : le pays est au bord du gouffre économique.

De fait, le système bancaire, colonne vertébrale de l’économie libanaise, est quasiment paralysé. Les liquidités se faisant de plus en plus rares, les dépositaires ont perdu la liberté d’usage de leur argent. Désormais, il existe deux taux de change du dollar américain : le taux officiel dans les banques et le taux des bureaux de change. Le citoyen libanais est touché par la hausse significative des prix dans tous les commerces. Les entreprises licencient leurs employés et ferment les unes après les autres. Le matériel médical et chirurgical n’est plus disponible en quantité suffisante dans les hôpitaux. Les différents secteurs économiques subissent, eux aussi, de plein fouet les retombées de cette crise aiguë.

Aussi les écoles sont-elles loin d’être épargnées. Au Collège Notre-Dame de Jamhour et au Collège Saint-Grégoire, un nombre croissant de familles sont dans l’impossibilité de régler les frais de scolarité de leurs enfants. Beaucoup de parents se retrouvent à la fin du mois avec un salaire réduit ; certains sont sur le point de perdre leur travail ou l’ont déjà perdu. Nombreux sont ceux qui sollicitent, pour la première fois, une aide de la part du Collège, pour que leurs enfants puissent y poursuivre leur scolarité. D’aucuns n’osent même pas demander de l’aide et ce, par dignité ou par manque d’habitude. C’est du jamais-vu dans l’histoire de notre Collège !

Pages