Messe en communion avec Mélanie Freiha (31/01/2016)

Printer-friendly versionSend by emailPDF version

[Album photos] [Album photos conférence M. David Butler]

Dimanche 31 janvier 2016, église Notre-Dame de Jamhour
Une cérémonie intense… dans la douleur d’une perte inestimable, en même temps dans l’espoir né d’un tragique accident qui a coûté la vie à Mélanie Toni Freiha, ancienne du Collège Promo 2014.

L’émotion était à son comble dès l’entrée d’une procession de lumière : les amis et camarades de Mélanie portaient une bougie jusqu’à l’autel, symbolisant la source de lumière qui demeure désormais auprès de Dieu.

La chanson « Mélanie » de Céline Dion a été choisie comme chant d’entrée, ses paroles donnent le ton « C’est toi qui nous apprends l’amour, Mélanie ».

L’homélie du P. Charbel Batour, recteur du Collège Notre-Dame de Jamhour, a été une lecture au 2e degré des Noces de Cana. En effet, la joie de la noce est comblée par la demande de Marie à son Fils, « Qui va donner la joie si ce n’est le Christ » ? interroge-t-il.
Ce miracle (le premier), a un prix : le sang du Christ. De même, dans le cheminement des Noces de Cana jusqu’à la résurrection du Christ, Jésus a fait de sa mort une vraie vie. Nous sommes appelés, comme Mélanie, à vivre auprès de Dieu, Mélanie qui est présente autant en son absence que lorsqu’elle était présente avec nous sur terre. La résurrection du Christ est la résurrection de l’homme. De quoi avons-nous peur ? Mélanie vit maintenant pour les autres comme le Christ.

À l’issue de la messe, une projection PowerPoint a retracé le parcours sportif de Mélanie, un hommage de ses camarades athlètes. De même l’assistance a pu écouter un enregistrement d’une composition au piano signée Ralph Haiby, « Denial ». Ce morceau composé pour Mélanie et joué en public pour la première fois en novembre 2015.

M. David Butler a pris la parole pour exposer ce qui le lie à Mélanie Freiha depuis un jour de 2012 où elle participait à la formation « Global youth leaders conference » aux États-Unis. Mélanie avait tout simplement invité Butler à donner une conférence sur le développement personnel et le leadership à ses jeunes camarades de Jamhour. Aujourd’hui, grâce aux parents de Mélanie, son vœu se réalise, Butler souligne la joie et la paix qu’il ressent au Liban et parmi les présents.
Il fixe plusieurs objectifs qui engagent désormais l’association Youth Future International et le Collège : une bourse permettant à un élève de participer au programme de la YFI chaque été. De plus il propose des sessions de formation (par vidéo conférence) au développement du potentiel individuel et au leadership.

Le mot de clôture est celui d’Amal Freiha, mère de Mélanie. Cette femme extraordinaire repasse en revue l’année écoulée dans la douleur de la perte, puis son engagement et celui de sa famille dans la voie de l’espérance. Mme Freiha pose les fondements de l’Association Mélanie Freiha pour la prévention, la sécurité et le secours des sportifs. Elle envisage même l’édification d’un centre de traumatologie et l’acquisition d’un hélicoptère médicalisé.
Mme Freiha termine son mot par l’histoire d’amour qui lie Mélanie à Jamhour, elle a tout donné à son Collège, et voilà qu’il ne cesse de le lui rendre, hier comme aujourd’hui ou demain.

Conférence de M. David Butler

La conférence qui tenait à cœur à Mélanie s’est concrétisée le lundi 1er février à 13h30, à la Salle Naoum Khattar. Lors de cette rencontre interactive avec des élèves du secondaire, M. Butler a commencé par présenter son association ainsi que les stages et sessions qui y sont proposés. Il a ensuite laissé s’exprimer les élèves, en les interrogeant sur leurs aspirations, leurs passions et leurs « dons uniques » ; de quoi les guider sur les voies du leadership. La séance a été clôturée par des questions-réponses et le visionnage de l’un des  programmes réalisés en Inde. Pour conclure, M. Butler a invité les élèves à une rencontre libre et ouverte le lendemain, à 17h30 au Grand salon de l’accueil.
 

N.C.

Lire aussi :