Campagne internationale de collecte de fonds pour le Collège Notre-Dame de Jamhour

Printer-friendly versionSend by emailPDF version

Le Père Recteur
JR/3995/19

Aux Anciens Élèves et aux Amis du Collège Notre-Dame de Jamhour :
Objet : Campagne Internationale de Collecte de Fonds.

(version pdf)

Jamhour, le 19 décembre 2019

Chers Anciens et Anciennes,
Chers Amis du Collège,

 

Je vous lance cet appel à un moment délicat de notre histoire en tant qu’institution et en tant que nation. Comme vous le savez tous, notre pays traverse une crise économique sans précédent depuis la Première Guerre mondiale. Ici n’est pas le lieu de vous en exposer les raisons ; vous les connaissez tous. Je pars surtout d’un constat actuel : le pays est au bord du gouffre économique.

De fait, le système bancaire, colonne vertébrale de l’économie libanaise, est quasiment paralysé. Les liquidités se faisant de plus en plus rares, les dépositaires ont perdu la liberté d’usage de leur argent. Désormais, il existe deux taux de change du dollar américain : le taux officiel dans les banques et le taux des bureaux de change. Le citoyen libanais est touché par la hausse significative des prix dans tous les commerces. Les entreprises licencient leurs employés et ferment les unes après les autres. Le matériel médical et chirurgical n’est plus disponible en quantité suffisante dans les hôpitaux. Les différents secteurs économiques subissent, eux aussi, de plein fouet les retombées de cette crise aiguë.

Aussi les écoles sont-elles loin d’être épargnées. Au Collège Notre-Dame de Jamhour et au Collège Saint-Grégoire, un nombre croissant de familles sont dans l’impossibilité de régler les frais de scolarité de leurs enfants. Beaucoup de parents se retrouvent à la fin du mois avec un salaire réduit ; certains sont sur le point de perdre leur travail ou l’ont déjà perdu. Nombreux sont ceux qui sollicitent, pour la première fois, une aide de la part du Collège, pour que leurs enfants puissent y poursuivre leur scolarité. D’aucuns n’osent même pas demander de l’aide et ce, par dignité ou par manque d’habitude. C’est du jamais-vu dans l’histoire de notre Collège !

Quand bien même les efforts récemment déployés déboucheraient sur un changement politique radical, quand bien même toute la classe politique ferait peau neuve, il nous faudra, dans le meilleur des cas, un minimum de trois ans pour arrêter l’hémorragie monétaire et pour redresser la situation économique. Nous avons devant nous quelques années de travail ardu pour que notre économie retrouve son dynamisme d’antan. Cela ne sera ni tâche facile ni succès garanti.

Le changement réel dont le Liban a besoin ne peut advenir qu’à travers une évolution lente mais efficiente des mentalités et de la manière d’être des Libanais, de tous les Libanais. Cette tâche ne peut être assurée qu’à travers l’éducation, dont les effets ne se feront sentir que dans la durée. D’où l’enjeu majeur de défendre et de préserver, coûte que coûte, nos institutions éducatives, dont Jamhour est un des symboles, afin que notre pays évolue et se développe dans la bonne direction. Soutenir Jamhour, pour notre communauté, c’est croire à l’avenir de notre pays et investir dans le dynamisme de sa jeunesse. Soutenir Jamhour, c’est notre manière concrète d’aimer, tout simplement, le Liban.

Devant ce constat, je m’adresse à chacun et à chacune d’entre vous et vous prie de faire tout votre possible pour venir en aide à notre Collège, qui vous est si cher. J’en appelle à vous tous pour contribuer à cette campagne internationale de collecte de fonds, afin que cette institution phare continue à assurer sa mission. Jusqu’à ce jour, grâce à beaucoup d’efforts déployés et à la générosité de beaucoup d’entre vous, nous pouvons assurer la survie du Collège jusqu’à la fin de l’année scolaire en cours. Au-delà de cette limite, et si la crise continue à sévir, le Collège, comme la majorité des écoles au Liban, fermera ses portes pour la première fois de son histoire. Ce ne serait pas alors la conséquence d’éventuelles guerres ou d’opérations militaires, mais à cause de la pression économique dont nous n’avons pas connu auparavant l’équivalent.

D’avance, je vous suis très reconnaissant pour toutes les initiatives prises là où les Anciens se trouvent à travers le monde. Je suis certain que l’avenir du Collège Notre-Dame de Jamhour signifie beaucoup pour vous tous. Je compte sur votre sens du contact et sur votre ingéniosité pour solliciter tous les amis du Collège, toutes les personnes prêtes à aider l’éducation au Liban, toutes les institutions concernées par l’avenir de notre pays. J’appelle les Amicales, où qu’elles soient, à trouver le meilleur moyen d’organiser cette collecte selon les conditions financières de leurs pays respectifs.

Chers amis, aider Jamhour, c’est aider d’une manière réaliste et efficace notre pays. Aider Jamhour, c’est contribuer concrètement aux changements escomptés ces derniers temps. Que Notre-Dame de Jamhour vous accompagne là où vous êtes, et qu’Elle continue de bénir vos efforts. Puisse-t-Elle veiller sur chaque Jamhourien et Jamhourienne, surtout à l’approche des fêtes de fin d’année. Joyeux Noël et Bonne année 2020.

P. Charbel Batour, S.J.
Recteur