Evénements

Fête du Collège 2019 : samedi 4 et dimanche 5 mai

Fête du Collège 2019
samedi 4 et dimanche 5 mai

  • Programme du samedi 4 mai 2019
    • 10h30 - 11h15
      • Fête de clôture des activités artistiques de l’ESA (Ballet, Gymnastique rythmique) - Centre Culturel, Salle Naoum Khattar
    • 10h30 – 20h
      • Kermesse du CAS, Plateau d’hébertisme - Mini-tennis
      • Profitez du Forfait Journée à 30.000 L.L. pour un accès illimité aux jeux d’animation (gonflables, trampoline...). Les jeux de kermesse du CAS sont uniquement accessibles avec les bons de la banque de la Fête du Collège.
    • 10h30 – 18h

Secondes : Journée de la TERRE (17.04.2019)

Des millions d’espèces. Une planète. Un avenir commun.

Tel est le slogan de la Journée de la Terre pour l’édition 2019, organisée le mercredi 17 avril 2019, à la veille des vacances de Pâques (voir Nous du Collège No 290 – février 2019, P. 32).

Si plusieurs activités ont eu lieu en amont de l’événement principal et que d’autres auront lieu en aval, le jour J, les élèves de 2de ont délaissé livres et cahiers pour une matinée de célébrations qui a débuté par des représentations scéniques préparées par les élèves d’art dramatique, suivie de la confection de visières, à partir de carton recyclé, portées par les élèves et leurs enseignants pour la traditionnelle photo-souvenir, avant de se retrouver dans le Hall Saint-Ignace pour une collation festive.

 

Le hall de Seconde abritait ce jour-là une explosion de talents, l’on pouvait ainsi admirer les magnifiques toiles réalisées par les élèves d’arts plastiques qui se sont inspirés du Petit Prince de Saint-Exupéry pour exprimer leur attachement à la planète Terre. Une nouveauté cette année, des projets de upcycling réalisés par chaque classe à partir d’objets usagés avaient également leur place à l’exposition, et sur un grand panneau l’on pouvait lire les slogans que les élèves ont créés pour l’occasion.

 

La clôture de la journée s’est déroulée en deux temps. Le premier était consacré, à l’intervention de spécialistes et de représentants d’ONG défendant l’environnement pour exposer les différents dangers qui menacent la planète et présenter des solutions à la portée des élèves.  Le second temps était dédié au visionnage du documentaire « A Plastic Ocean » qui met en lumière les conséquences de la pollution plastique sur les océans.

Ghada Shbeir Chante la Passion

10 avril 2019

La voix cristalline et l’interprétation à la fois imposante et vibrante, la Passion chantée par Ghada Shbeir en l’église de Jamhour a transporté l’auditoire dans le recueillement à quelques jours de la Semaine Sainte.

Son répertoire alliait avec délicatesse les liturgies maronites, syriaques et mêmes orthodoxes dans une ample et généreuse interprétation faisant résonner les harmonies de nos ancêtres si nuancées, dans la modernité du XXIe siècle.

L'Orient-Le Jour : Messe d’action de grâces à l’USJ pour le père Frans Van der Lugt s.j.

L'Orient-Le Jour
10.04.2019

L’Église au Liban a commémoré dimanche dernier le souvenir du père Frans Van der Lugt, assassiné le 7 avril 2014 à Homs (Syrie). Présidée par le père Arturo Sosa, supérieur général des jésuites, une messe d’action de grâces à sa mémoire a été célébrée en l’église Saint-Joseph des pères jésuites de Beyrouth. Né en 1938, ce jésuite néerlandais a été assassiné de deux balles dans la tête à l’intérieur du jardin de sa communauté, à Homs, en 2014. Âgé de 76 ans, il vivait en Syrie depuis 1966. Alors que la guerre y faisait rage, il avait tenu à rester dans son couvent de Boustan el-Diwan, situé dans la vieille ville de Homs, en signe de solidarité. Les circonstances de sa mort n’ont jamais été éclaircies. Différents groupes rebelles étaient retranchés dans le quartier où se trouvait son couvent...(continuez la lecture)

Participation de la Chorale et de l’Orchestre de Jamhour à la Rencontre œcuménique internationale des jeunes à Beyrouth

Organisée conjointement par la communauté de Taizé et par le Conseil des églises du Moyen-Orient, et par les Église du Liban, la rencontre de Beyrouth revêt un intérêt particulier pour tout Libanais et spécialement pour notre chorale et orchestre de Jamhour. En effet, c’est bien dans notre collège qu’ont retenti pour la 1re fois au Liban les mélodies de Taizé, figurant depuis 2010 au répertoire de la chorale et de l’orchestre Notre-Dame de Jamhour, sous la direction de Haytham Azzi.

 

La Chorale et l’Orchestre de Jamhour au cœur du programme

CD de chants de Taizé en arabe

Cette rencontre ouverte aux jeunes entre 18 et 35 ans a été immortalisée par la production d’un CD de chants de Taizé, interprétés en arabe et enregistrés en l’église du Collège. Deux chorales ont pris part à l’interprétation de 16 chants, la Chorale du Collège (ses membres âgés de 18 à 35 ans) et la chorale de la cathédrale Saint-Georges des maronites à Beyrouth, formant un chœur d’une cinquantaine de personnes auxquelles se sont joints deux frères de Taizé, Maxime et Sébastien et deux musiciens professionnels (La guitariste hongroise Annamaria Kertész, concertiste baroque et l’hautboïste Française Yasmine Doukali). Notons que Annamaria Kertész a animé un workshop à Jamhour pour les élèves guitaristes de la classe de Haytham Azzi.

Participation à la Conférence sur la protection de l’enfance (child protection CP) – USJ, 7 et 8 février 2019

Un groupe du Projet Social (2de) a participé à la Conférence sur la protection de l’enfance, organisée par l’Université Saint-Joseph, le 8 février 2019 – Objectifs de développement durable pour l’enfance.

En groupes de travail restreints, les participants du Collège ont pris part à l’atelier « Addressing norms and values in CP from online exposure ».

Alexandra Boustany, représentant la jeunesse à la conférence, a pris la parole pour redonner la place aux jeunes dans la prise de décision. Voici les grandes lignes de son intervention :

« Les enfants d’aujourd’hui ne sont pas ceux d’hier et pourtant la société, les responsables, le législateur, leurs parents continuent de les traiter comme s’ils n’avaient pas voix au chapitre. Protéger l’enfant contre la violence, toute forme de violence, c’est aussi lui donner la parole. Il s’agit de ne pas mesurer son angoisse, ses attentes, sa blessure seulement avec des références d’adultes.

Ouverture de la "Magie de Noël sur la Colline"

14 décembre 2018, 18h30

Radicalement transformé par un coup de baguette magique, le préau de la grande cour s’est métamorphosé en un merveilleux village de Noël.
Sous l’impulsion d’un petit groupe de personnes [Sandra Raffoul Bouhabib, Zeina el Murr Younes et Nicole Wakim Freiha], un vent de Laponie a soufflé sur Jamhour offrant au public dès midi, une féerie incroyable que seul Noël peut inspirer.

18h30 l’ouverture officielle
Le vent glacial et les basses températures du soir sur la colline n’ont pas découragé les parents et amis du Collège. L’immense brasero dégageant bien la chaleur et l’odeur particulière d’un Noël en montagne.
La bénédiction a été donnée par le P. Denis Meyer, vice-recteur, en présence du recteur P. Charbel Batour, du P. Pierre Wittouck et d’une foule compacte de jeunes et de moins jeunes.
Le P. Meyer a choisi pour l’occasion un passage de l’Evangile de saint Jean « Aimez-vous les uns les autres », rappelait-il au pied du sapin, devant la Crèche.

Magie de Noël sur la Colline (14-16/12/2018)

Le Collège Notre-Dame de Jamhour organise son premier Marché de Noël

La Magie de Noël sur la Colline

du vendredi 14 au dimanche 16 décembre 2018 de midi à 21h

Anciens, parents et amis seront les bienvenus pour vivre ensemble un moment chaleureux et convivial autour de nombreux artisans qui proposeront une grande variété de spécialités et coffrets de Noël...
Nous comptons énormément sur votre soutien et votre présence.

Accès par le Grand Collège, stationnement sur la grande cour.

75 ans d’Indépendance (21 novembre 2018)

(Fête du Drapeau et de l’Indépendance : mercredi 21 novembre 2018)

75 ans se sont écoulés depuis que les détenus de Rachaya ont été libérés,
75 ans depuis que l’actuel drapeau libanais a été approuvé,
75 ans depuis que le Liban a acquis son indépendance, devenant alors le premier pays du Moyen-Orient à s’affranchir d’une tutelle étrangère.

Trois quarts de siècle, cela peut sembler long ou pas assez, mais ce sont toujours le même cri et les mêmes revendications qui font écho chez les Libanais.

Et pourtant, au Collège Notre-Dame de Jamhour, la fête de l’Indépendance et la fête du Drapeau sont célébrées différemment chaque année.

Pour l’édition 2018, un hommage particulier a été rendu à l’armée libanaise. Le Général Sélim Feghali, commandant de la garde républicaine, le Général Marwan Sleilati, commandant en chef de la gendarmerie territoriale, Mme Pauline Mansour, épouse du Général Antoine Mansour, chef des services de renseignements, ainsi que plusieurs parents d’élèves, officiers de l’armée libanaise, étaient invités à partager les célébrations avec les élèves, les éducateurs ainsi que le recteur et le vice-recteur.

La rencontre des 3e, 2de et 1re avec M. Désérable

Désérable, la littérature à portée de main ?

Les lundi 5 et mardi 6 novembre 2018, le Collège Notre-Dame de Jamhour a eu la joie d'accueillir un jeune écrivain français M. François-Henri Désérable, dont les oeuvres phares "Tu montreras ma tête au peuple", "Évariste" et "Un certain Monsieur Piekielny" ont fait le succès.

Pages