75 ans d’Indépendance (21 novembre 2018)

(Fête du Drapeau et de l’Indépendance : mercredi 21 novembre 2018)

75 ans se sont écoulés depuis que les détenus de Rachaya ont été libérés,
75 ans depuis que l’actuel drapeau libanais a été approuvé,
75 ans depuis que le Liban a acquis son indépendance, devenant alors le premier pays du Moyen-Orient à s’affranchir d’une tutelle étrangère.

Trois quarts de siècle, cela peut sembler long ou pas assez, mais ce sont toujours le même cri et les mêmes revendications qui font écho chez les Libanais.

Et pourtant, au Collège Notre-Dame de Jamhour, la fête de l’Indépendance et la fête du Drapeau sont célébrées différemment chaque année.

Pour l’édition 2018, un hommage particulier a été rendu à l’armée libanaise. Le Général Sélim Feghali, commandant de la garde républicaine, le Général Marwan Sleilati, commandant en chef de la gendarmerie territoriale, Mme Pauline Mansour, épouse du Général Antoine Mansour, chef des services de renseignements, ainsi que plusieurs parents d’élèves, officiers de l’armée libanaise, étaient invités à partager les célébrations avec les élèves, les éducateurs ainsi que le recteur et le vice-recteur.

Au Grand Collège, la cérémonie a débuté par le mot d’accueil de Mme Violette Ghorra réitérant sa fierté envers l’armée libanaise, avant l’entrée en scène d’un groupe d’élèves portant le drapeau libanais, celui du Collège et celui de l’Armée, ainsi que des photos représentant des militaires au combat. S’ensuivit le salut au drapeau et l’hymne national, magnifiquement entonné par Yasmina Nehmé (SV3). Deux élèves ont ensuite déposé une couronne à l’intention des martyrs de l’armée avant que Mme Ghorra n’invite l’assemblée à observer une minute de silence.

Des discours empreints d’espoir et de positivité se sont enchaînés par la suite.

Un duo d’élèves de 3e, Alessia Chehab et Mattéo Abi Sleiman, a appelé ses camarades à combattre la corruption et l’ignorance : un appel à l’union et à la solidarité afin d’œuvrer à la reconstruction du LIban.

Mlle Lélette Chaer, secrétaire générale du comité des professeurs, a articulé son mot autour de 5 leçons de vie pour devenir un bon citoyen :

  • avoir un but dans la vie ;
  • essayer de trouver le bonheur dans les petites actions du quotidien ;
  • être toujours prêt, mentalement et physiquement ;
  • développer un esprit critique et ne pas se laisser entraîner par la masse ;
  • agir avec amour en toute circonstance.

Et de conclure par un  اعملوا لوطنكم ما تعملوا لأنفسكم

 

La cérémonie s’est poursuivie avec des démonstrations de défense en cas d’attaques par armes à feu et par armes blanches, présentées par des élèves de terminale et des membres de la garde républicaine.

Le recteur, R. P. Charbel Batour, a remis la traditionnelle plaque souvenir au Général Feghali avant de s’adresser aux élèves dans un message où il a déclaré que l’indépendance n’est pas un concept abstrait qui se limite à des slogans, mais bien une action concrète que l’on retrouve dans les efforts et le travail tant académique que social, récréatif, sportif ou  artistique, invitant les élèves à devenir la « génération  قولنا والعمل».

 À leur tour, les élèves de 6e ont entonné d’une seule voix le chant patriotique  أرضك الكرامة, sous la direction de M. Kamal Moukarzel.

Place enfin à la Promo 2019, représentée par Nohad Azzi (SV1), qui a défendu le passé avec ferveur et fierté, et a insisté sur le fait que l’indépendance n’est pas une chose acquise une bonne fois pour toutes mais quelque chose qui se mérite.

Nour Bou Atmé, quant à elle, a exhorté ses camarades à oser rêver du Liban auquel ils aspirent.

La cérémonie a pris fin sur une chorégraphie des cheerleaders de la Promo, suivie du déroulement de deux banderoles, l’une représentant les élèves de Terminale formant le nombre 1943 et l’autre le drapeau libanais, rappelant ainsi les 75 ans d’Indépendance.

N.Y.