L'Orient-Le Jour : Nada Anid et Hind Hobeika à l’honneur pour la 16e édition de Jamhour Alumni US

Printer-friendly versionSend by emailPDF version

Liban >  DIASPORA
Sylviane ZEHIL , à New York | OLJ - 19/11/2019

Tout comme la révolution libanaise a entendu la voix des femmes, la 16e édition de Jamhour Alumni US (JAUS) 2019 a honoré, pour la première fois, deux femmes ingénieures qui, par leur leadership, leurs talents et leur réalisations, ont laissé leur marque dans leur environnement professionnel. Il s’agit de Nada Anid (PhD), première femme doyenne et vice-présidente du New York Institute of Technology, College of Engineering and Computing Sciences, auteure du récent ouvrage : The Internet of Women ; Accelerating Culture of Change, et Hind Hobeika (promo 2006), nageuse passionnée de compétition, qui a créé la « Google Glass of Swim Goggles » et, en 2013, la start-up Instabeat dont elle est la PDG.

L’événement, qui a eu lieu à l’Athletic Club de New York en présence de 155 anciens et amis du Collège N-D de Jamhour, s’est déroulé dans une ambiance jeune et enthousiaste, à l’image de la révolte qui se poursuit depuis le 17 octobre au pays du Cèdre. L’assistance a regretté, cette année, l’absence de deux figures marquantes de tous ses événements : le père Dalmais, qui nous a récemment quittés, avait coutume de faire le voyage pour y assister ; et le père Charbel Batour, recteur du collège, qui n’a pu faire le déplacement jusqu’à New York du fait de sa présence nécessaire au Liban. Anis Barakat (promo 1977), délégué du recteur pour le développement institutionnel, a donné, à sa place, des nouvelles de cette institution. La levée de fonds de cette soirée doit permettre de scolariser 65 nouveaux élèves. « Sachez que les anciens de Jamhour redonnent à leurs communautés et sont fortement impliqués dans de nombreux services communautaires au Liban », a relevé Anis Barakat dans son discours...

Le comité de JAUS. Photos JAUS

De gauche à droite : Hind Hobeika, Nada Anid et Nada Sara. Photo JAUS