Revue de presse

Revue de presse

L'Orient-Le Jour : Liban - Un petit coin de paradis aménagé pour les enfants par les guides du Liban

Solidarité
Là où l'État est défaillant, un groupe d'adolescentes a mis sa propre touche, ici à l'hôpital gouvernemental de la Quarantaine, pour tenter de dessiner un sourire sur le visage de bambins hospitalisés.

Rania Raad Tawk | OLJ - 14/04/2016

« C'est très dangereux, pourquoi avoir choisi ce lieu en particulier ? Il y a toutes les ordures du pays entassées près du site, sans parler du voisinage du port qui est déjà très sale... » Les mamans des soixante guides âgées de 12 à 15 ans étaient sceptiques au début face à l'aventure particulière choisie pour cette année par la Compagnie I des guides du Liban : transformer une cour externe de l'hôpital gouvernemental de la Quarantaine en un espace de jeu. Cet espace est à ciel ouvert et apte à recevoir les enfants pris en charge par le nouveau service pédiatrique récemment mis en place grâce à l'initiative de l'ONG Assameh-Birth and Beyond (Association d'aide à la mère et l'enfant à l'hôpital) qui a rénové l'aile pédiatrique et a mis en place un service de néonatalogie pour venir en aide aux enfants en général et aux nouveau-nés prématurés en particulier.

L'Orient-Le Jour : À Gemmayzé, le récital marial de l’Annonciation, un temps fort de bonheur spirituel

Célébration > OLJ > 04/04/2016

Un concert bilingue grandiose et émouvant, placé sous le thème « Marie nous rassemble », a été organisé hier soir (dimanche 3 avril 2016) par l'Amicale des anciens élèves de Jamhour et la Rencontre islamo-chrétienne autour de la Vierge Marie, à l'occasion de la fête de l'Annonciation, déclarée désormais fête nationale commune. Cet événement a rassemblé plus de 600 personnes en l'église Saint-Maron de Gemmayzé, chrétiens et musulmans, appelant à la cohabitation et au dialogue interreligieux, dans un climat de liberté, d'ouverture et d'écoute afin d'apprendre à se connaître, apprécier à la fois les différences et les valeurs communes qui lient les uns aux autres.

L'Orient-Le Jour : Un an après le décès tragique de Mélanie Freiha, une association portant son nom voit le jour

L'Orient-Le Jour > Social > 01/02/2016

الوكالة الوطنية للاعلام - اللبناني رامي رحال يحقق نجاحا لامعا في قطاع الاعمال في نيويورك

الأحد 17 كانون الثاني 2016

وطنية - حقق لبنان نجاحا جديدا في قطاع الاعمال في الخارج، اذ رصدت مجلة "فوربس" في لائحتها للعام 2016 المسماة "30 وما دون"، والتي تطال صناعة رؤوس الاموال (فئة فينشور كابيتال)، رجل الاعمال اللبناني رامي رحال (29 سنة) (promo 2004) الذي يعيش في مدينة نيويورك ويشغل منصب الشريك العام ومؤسس مشاريع "تطبيق السحابة الزرقاء"، وهي تقنية معلوماتية تصب تركيزها على النمو انطلاقا من التكنولوجيا والمرحلة المتأخرة في صندوق رؤوس الاموال الاستثمارية.

L'Orient-Le Jour : Réouverture du Centre culturel du CNDJ par un concert de musique de chambre (17/12/2015)

Agenda > Loisirs
17/12/2015

Un concert de musique de chambre intitulé : « Feuilles d'automne », donné par des musiciens de l'orchestre du Collège Notre-Dame de Jamhour, a signé la réouverture du Centre culturel du collège. L'événement était placé sous l'égide de son nouveau président, le père Denis Meyer s.j., vice-recteur du collège.

Un événement d'autant plus important que le Centre culturel est désormais destiné aux élèves, comme l'a souligné le père Meyer dans son mot d'introduction. « Dorénavant, la Compagnie de Jésus consacre cet espace aux élèves, leur permettant ainsi de s'exprimer en déployant leurs dons artistiques », a-t-il dit.

L'Orient-Le Jour : Hajj Hassan remet un prix à des lycéens de Jamhour pour leurs inventions (14/12/2015)

Liban
14/12/2015

Le ministre de l'Industrie, Hussein Hajj Hassan, a remis lundi des prix à huit lycéens du Collège Notre-Dame de Jamhour, dont les inventions ont été primées dans des foires internationales. Le prix a été remis lors d'une cérémonie organisée par l'Université des arts, sciences et technologies du Liban (AUL).

L'hebdo Magazine : Le collège Notre-Dame de Jamhour se rappelle. Un mémorial consacré aux martyrs

Société»Événement - Nº 3030 du vendredi 4 décembre 2015

Cette année, la fête de l’Indépendance a été différemment célébrée au collège Notre-Dame de Jamhour. Les anciens du collège ont concrétisé une idée remontant au début de l’an dernier, un projet qui honore les fils et filles de l’établissement, morts pour le Liban entre 1958 et 2014. Le Mémorial des martyrs a vu le jour et la cérémonie inaugurale a eu lieu la veille de l’Indépendance au collège.

Jamais le devoir de mémoire ne s’est fait sentir avec autant d’acuité. Le collège Notre-Dame de Jamhour fait face à une douloureuse histoire et honore ses fils et filles, 70 de ses membres martyrs de la guerre: pères jésuites, éducateurs, employés, anciens ou élèves.  Il y a un an, entre décembre 2014 et janvier 2015, naissait l’idée d’un mémorial consacré aux martyrs. Les anciens du collège ont vite fait de prendre ce projet à bras-le-corps, afin que sa réalisation réponde à la soif de reconnaissance envers les martyrs du collège morts pour notre pays. Ils sont 70 à avoir nourri de leur sang le sol sacré de la patrie. Pour eux, toutes les générations s’inclinent en reconnaissance. Un concours d’idées a été lancé et le financement assuré par les anciens.

LIbération : Ibrahim Maalouf élève l’impro

Par Thomas Abgrall Correspondant à Beyrouth (Liban) — 7 décembre 2015

Transmission. Avant de présenter à la Philharmonie de Paris son album «Kalthoum», le trompettiste franco-libanais a tenu à Beyrouth le premier d’une série d’ateliers avec des étudiants.

«Stop, tout le monde s’arrête. Est-ce que l’un d’entre vous a fait attention à la mélodie de Beethoven jouée au piano ?» lance Ibrahim Maalouf, le doigt levé. En quelques secondes, la joyeuse cacophonie de violoncelle, de guitare, de flûte traversière et de saxo fait place au silence. Décontracté, en jean, baskets et tee-shirt, le trompettiste se pose près d’une petite fille toute sage, figée derrière son synthétiseur. «Ne jouez pas seuls, écoutez les autres, construisez vos rythmes ensemble. L’improvisation, c’est comme le langage : si tout le monde parle en même temps, on ne comprend rien.» Tout juste arrivé à l’aéroport de Beyrouth, Maalouf a déboulé au collège jésuite de Notre-Dame de Jamhour, sur les hauteurs de la capitale libanaise. Pendant deux jours, il anime bénévolement des ateliers d’improvisation avec des petits groupes d’élèves, débutants ou plus avancés. Il reviendra encore trois fois tout au long de l’année 2016.

L'Orient-Le Jour : Colloque international 2015 de l’ETIB et Prix Joseph Zaarour

[Note du site : Cécilia el Hage (TH) a remporte le premier prix). Elle a également remporté le premier prix du concours de traduction du salon du livre.]

Agenda - Universités
OLJ - 01/12/2015

Pour célébrer ses 35 ans d'existence, l'École de traducteurs et d'interprètes de Beyrouth (ETIB-USJ) a organisé un colloque international sur le thème « La traversée 1980-2015 ».

Le colloque s'est tenu en présence du ministre de la Culture, Raymond Araiji, du recteur de l'USJ, le Pr Salim Daccache sj, du doyen de la faculté des langues, Henri Awaiss, de la directrice de l'ETIB, Gina Aboufadel, ainsi que d'Hervé Sabourin, directeur du bureau Moyen-Orient – Agence universitaire de la francophonie (AUF), Carole Dandeville, attachée de coopération éducative à l'Institut français du Liban, et Frédéric Boyer, écrivain, traducteur et directeur éditorial des éditions Bayard.

L'Orient-Le Jour : Palme d’or du diocèse grec-catholique au père Sion et à Nagy Khoury

Distinction - Palme d’or du diocèse grec-catholique au père Sion et à Nagy Khoury

Marlène AOUN FAKHOURI | OLJ - 02/12/2015

C'est dans une ambiance chaleureuse et festive, sous le parrainage de l'archevêque grec-catholique de Beyrouth, Cyril Bustros, que s'est déroulée la cérémonie d'attribution de la Palme d'or du diocèse grec-catholique au père Bruno Sion s.j., ancien recteur du collège Notre-Dame de Jamhour, et à Nagy Khoury, président de la Fédération des amicales des anciens élèves des écoles catholiques au Liban. Cette décoration vise à remercier le père Sion et M. Khoury d'avoir facilité l'intégration du collège Saint-Sauveur au réseau Notre-Dame de Jamhour. Un grand nombre de personnalités politiques et religieuses ont pris part à la cérémonie.

Pages